retour articles
1 mars 2016
1,2 millions d’euros – Levée de fonds record pour Entomo Farm sur Sowefund.com

Bordeaux (33), Le Mardi 1er Mars 2016. Entomo Farm, le premier fabricant de systèmes industriels d’élevage d’insectes, vient de boucler un premier tour de table d’un montant de 1,2 million d’euros. La startup bordelaise, qui a collecté plus de 900 000 euros sur la plateforme de financement participatif Sowefund.com, vise un développement rapide à l’international.

fin levee de fonds entomo farm insectes

Lancée en Novembre 2015 avec un objectif de 400 000 euros, la campagne de crowdfunding d’Entomo Farm s’est emballée au cours des deux dernières semaines. « En quelques jours, Entomo Farm a réussi à convaincre des investisseurs clés, ainsi que le fonds régional de co-investissement Aqui-Invest. Résultat : la startup a doublé son objectif et devient le projet le plus populaire de notre plateforme. Entomo Farm prouve que les projets innovants et intelligents encouragent les particuliers à se lancer dans l’investissement sur des plateformes comme Sowefund.» explique Benjamin Wattinne, directeur général de Sowefund.com.

 

Entomo Farm a rassemblé plus de 900 000 euros sur Sowefund.com. La startup a collecté ces fonds auprès d’investisseurs privés, de business angels (Stéphane Zittoun, Jean-Philippe Bour, holding Initis), et a bénéficié du soutien d’Aqui-Invest – le fonds de co-investissement créé par le Conseil Régional d’Aquitaine avec l’aide du FEDER. Cette opération a été complétée par des prêts auprès de Bpifrance et d’un acteur bancaire pour un montant total de 1,2 million d’euro.

La startup, qui avait déjà convaincu Marc Simoncini (Meetic), Jacques-Antoine Granjon (vente-privee.com) et Xavier Niel (Free) en 2014, lors du concours 101 projets, a inventé un système éco-industriel pour l’élevage d’insectes et leur transformation en farine. Conçu pour répondre aux besoins de l’industrie agro-alimentaire, le système permet de produire de grandes quantités de farine d’insecte rapidement, avec des coûts de production et un impact environnemental très faibles, et ce, en garantissant la traçabilité et la sécurité sanitaire du produit final. Décliné au format container maritime – Entomo Box – ou usine – EntomoPolis, les systèmes sur-mesure d’Entomo Farm peuvent fonctionner n’importe où. La solution intéresse particulièrement la filière piscicole, à la recherche d’une alternative durable aux farines de poissons, la principale source de protéines animales dans l’alimentation des poissons d’élevage, dont le prix a augmenté de +186% ces 10 dernières années.

Pour Clément Soulier, co-fondateur et directeur industriel d’Entomo Farm, cette collecte de fonds est synonyme de bond technologique « Nos premiers sacs de farines viennent de sortir de notre unité pilote de Blanquefort. Tout l’enjeu de 2016 consiste à finaliser la mécanisation et l’automatisation de la chaîne de production, afin de se positionner comme leader technologique et de commencer à livrer nos premiers clients ».

Grégory Louis, Fondateur et Président d’Entomo Farm ajoute « Au cours de la campagne de crowdfunding, nous avons reçu beaucoup de marques d’intérêt en provenance d’Asie et d’Afrique de l’Ouest. L’ampleur de ce premier tour de table nous permet d’envisager un développement commercial à l’international dès cette année, d’autant que nous avons maintenant derrière nous une équipe de business angels qui nous ouvrent des portes à l’étranger. »

 

A propos d’Entomo Farm

Entomo Farm est une startup fondée en 2014 par un entomologiste autodidacte, Grégory Louis, et un ingénieur Arts et Métiers – Clément Soulier. Hébergée par la Technopole Bordeaux Technowest à l’Ecoparc de Blanquefort (33), et incubée par l’incubateur technologique Incuballiance (91), la société est le premier fabricant de systèmes éco-industriels d’élevage d’insectes pour la filière agro-alimentaire.

Depuis décembre 2015, Entomo Farm est soutenu par Schneider Electric pour le développement de ses process industriels.

Pour en savoir plus : www.entomo.farm

A propos de Sowefund

Fondée en décembre 2013 par les professionnels du financement Georges Viglietti et Benjamin Wattinne, Sowefund est la 1ère plateforme de financement participatif permettant aux start-up françaises de trouver un complément de financement aussi bien auprès des acteurs traditionnels que des particuliers. L’ambition de Sowefund étant de contribuer à la relance économique française au travers de start-ups innovantes. Pour un investissement de 100 euros minimum, l’investisseur reçoit en contrepartie des parts du capital de l’entreprise.

Les projets mis en ligne ont fait l’objet d’analyses / évaluations poussées, en amont, par des professionnels de l’investissement selon des critères rigoureux de sélection. Les investisseurs potentiels décident alors de prendre part au financement de l’entreprise et de devenir de ce fait actionnaires grâce aux informations détaillées de la fiche du projet comprenant : l’historique, le business plan, avis des partenaires Business Angels, fonds d’investissement, etc.

Depuis le 1er janvier 2015, les particuliers ont la possibilité de bénéficier de la défiscalisation en investissant dans les startups en recherche de financement sur la plateforme, et ce, peu importe le montant investit. Sowefund est reconnu par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) en tant que

Conseiller en Investissements Participatifs (CIP), qui permet d’encadrer cette activité et de protéger les investisseurs contre les éventuelles dérives. Sowefund est la première et l’unique plateforme de crowdfunding à avoir obtenu le label Finance Innovation, qui récompense chaque année un petit nombre de projets alternatifs et prometteurs reliés au domaine financier.

Pour en savoir plus : www.sowefund.com

 

Contacts

Grégory Louis, Fondateur et Président d’Entomo Farm

Tél : 06 42 26 84 72

Email : gregorylouis@entomo.farm

Georges Viglietti, Co-fondateur et Président de Sowefund

Tél : 01 42 40 54 45

Email : georges@sowefund.com

sowefundBPI FranceAqui-invest-logoregion aquitaine FEDER

Télécharger le pack images (Crédits : Entomo Farm)

Télécharger le communiqué au format PDF